Petite escapade à Hoi An

Petite escapade à Hoi An

Quel que soit votre itinéraire au Vietnam, il serait bien dommage de ne pas vous arrêter dans la fantastique petite ville de Hoi An. Mais ne vous laissez pas trop influencer par sa taille, car si le centre historique se parcourt en effet en quelques heures, son charme donne généralement envie d’y séjourner plus longtemps, d’autant plus que Hoi An constitue une excellente base pour partir à la découverte de la région, qui offre une grande diversité de sites touristiques.

Le centre de Hoi An

Découvrir l’architecture

Si vous arrivez suffisamment tôt, profitez d’une bonne demi-journée pour faire une première découverte de la vieille ville. Vous serez sans doute charmé(e) par son architecture incroyablement bien conservée aux influences multiples ainsi que par ses canaux qui invitent à une paisible promenade en bateau.

Surnommée la ville jaune, elle est située sur la route de la soie et son développement économique remonte au XVe siècle. Au cours de l’histoire, de nombreux marchands s’y sont croisés, et la ville a gardé des influences venues de Chine et d’Occident.

Pour découvrir toute cette richesse historique et architecturale, le plus simple est de se procurer un pass à l’office du tourisme vous permettant de visiter 5 des 22 bâtiments proposés. Une petite contribution de 120 000 VND vous sera demandée pour participer à l’entretien et à la rénovation des bâtiments. Une fois le pass en poche, une carte vous permettra de trouver les différents édifices participant au programme. Les plus célèbres d’entre eux sont peut-être le pont japonais et le temple de style chinois Quang Trieu. Toutefois, il est aussi chaudement recommandé de se laisser guider par son intuition pour dénicher de petites maisons traditionnelles qui vous donneront une idée du mode de vie vietnamien. De plus, ces établissements moins fréquentés permettent généralement d’avoir des échanges plus chaleureux avec les locaux.

Régaler ses papilles

Pour le déjeuner, ne manquez pas de vous rendre au marché. Vous pourrez déguster un grand nombre de spécialités locales, telles que les White Roses, de délicieux raviolis vapeur à la crevette au porc. Dans la journée, n’hésitez pas à faire une pause dans l’un des nombreux cafés du centre. Hoi An est une ville qui appelle à la détente, un ralentissement du temps qui est parfois le bienvenu au milieu du rythme frénétique du pays.

Pour le dîner, si votre budget vous le permet rendez-vous au Morning Glory, un des meilleurs restaurants locaux, pour déguster un Banh Xeo ou d’autres spécialités de la région. Après le dîner, laissez-vous émerveiller par les illuminations qui égaient les rues et le fleuve, une balade romantique ou familiale qui vous laissera un souvenir éblouissant.

Remplir ses valises

Hoi An est également le paradis vietnamien des vêtements sur mesure. Si cela vous intéresse, occupez-vous de trouver votre tailleur au plus vite, et prévoyez de rester au moins trois jours sur place pour éviter le travail bâclé et pouvoir effectuer des retouches au besoin.

Autour de Hoi An

Hoi An permet d’accéder à différents sites pour passer une journée agréable hors du centre historique.

Le sanctuaire de My Son

Cet ensemble de temples Cham, dont la construction s’est étalée du IVe au XIIIe siècle, se trouve à environ 35 km à l’ouest de Hoi An. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site vous fera découvrir de fantastiques ruines en briques rouges au milieu d’une nature luxuriante. Il n’est pas très étendu, mais représente un intérêt certain pour les amateurs d’histoire souhaitant en savoir davantage sur la culture Cham. Si c’est votre cas, ne manquez pas de visiter le musée de Danang pour compléter votre excursion.

Les plages et les îles Cham

Plusieurs plages sont facilement accessibles depuis Hoi An. Les plus connues sont certainement Cua Dai et An Bang, mais la côte regorge d’options moins fréquentées, telles que la charmante Ha my, ou plus animées, comme la gigantesque plage de Danang qui vous permettra, selon la saison, de vous essayer au surf.

De nombreuses agences proposent des excursions sur les îles Cham. Elles aussi reconnues par l’UNESCO, elles se composent de huit petites îles dont deux seulement sont habitées. Parsemée de villages de pêcheurs, la plus grande d’entre elles, Cu Lao Cham, est malheureusement victime de son succès. En effet, des hordes de bateaux arrivent sur ses plages pour les faire découvrir aux touristes pressés. Si vous voulez réellement en profiter, préférez négocier une excursion privée qui saura éviter la foule ou choisissez d’y passer une nuit ; dès le milieu de l’après-midi, votre aventure prendra des airs de Robinson Crusoé.

Danang et les Montagnes de marbre

Située à une trentaine de kilomètres au nord de Hoi An, la troisième plus grande ville du pays a la réputation d’être bien plus agréable et aérée qu’Ho-Chi-Minh-Ville ou Hanoi. Sur le chemin, arrêtez-vous aux Montagnes de marbre, un ensemble de grottes et de pagodes faites de calcaire et de marbre. La pagode Linh Ung constitue également l’une des visites phares de la ville de Danang. Sa vue époustouflante et sa statue de Lady Bouddha mesurant 67 m de haut font généralement forte impression sur les visiteurs. Si vous pouvez rester tard, assistez au spectacle son et lumière aux abords du pont du Dragon, une attraction qui attire chaque soir une foule impressionnante.

Et pour mêler l’utile à l’agréable, les amateurs pourront également être intéressés par le village écologique de Tra Que ou les potiers de Than Ha ; de quoi remplir agréablement vos journées, quelle que soit la durée de votre séjour à Hoi An.